Copyright © 2019. B.P.Bat.Paris. Powered by P.Bontemps.

Notre expertise 

Méthodologie de diagnostic et d’expertise en rénovation

 

  • Faire une visite générale et décider de ce qu’il faut faire en urgence,

  • Réaliser une inspection précise du bâtiment et établir une analyse constructive et structurelle afin de définir les besoins en rénovation.

Première approche du bâtiment :

A l’extérieur du bâtiment :

  • Avoir une idée globale des dimensions.

  • Se renseigner sur l’époque de construction.

  • Identifier le type de façade et de couverture.

  • Repérer le système d’évacuation des eaux usées et pluviales, le parcours  en conduites dans le bâtiment.

  • Délimiter sa structure et ses cloisonnements.

A l’intérieur du bâtiment :

  • Prise de mesure des surfaces

  • Inventaire des installations, des équipements, des couloirs de distribution, des finitions et éléments décoratifs avant rénovation. 

Deuxième approche plus approfondie du bâtiment pour la rénovation. Réalisation des sondages (par nous-même ou par un maçon) :

  • De la structure verticale : évaluer les fondations, les aplombs, les fissures ou les autres lésions.

  • De la couverture : vérifier si elle remplit convenablement ses fonctions d'imperméabilisation et de protection, sans égouttement, infiltration ou pont thermique. Vérifier également la surface extérieure, les décollements ou porosités éventuelles, ainsi que le mal-fonctionnement éventuel du système d'évacuation des eaux (gouttières et conduits engorgés etc.)

  • De la façade : évaluer les différents éléments de la façade. Dans un premier temps sur un plan structurel et sécuritaire. Il s'agit de déterminer les risques de décollement et de chutes sur la voie publique lors de la rénovation. Ensuite, détailler l'état et évaluer la condition des éléments séparés : structure, balcons et volumes, corniches et passées de toiture, garde-corps et appuis de fenêtres (vérifier les fixations et le degré de détérioration), revêtements et décors (mauvaise fixation, décollement, porosité, usure, moisissure, pollution etc.), menuiseries (fixation et état, insectes. etc). Sur les faces intérieures et parements mitoyens : fissures et infiltration d'eau, condensation intérieure.

  • De l'intérieur : évaluer le degré de détérioration et les conditions de confort. Acoustique (niveau acceptable d'isolation des bruits extérieurs), thermique (ponts thermiques) et humidité (infiltrations, condensation et remontées capillaires).

  • Des installations : vérifier l'état des éléments de protection des différentes installations. Eau, gaz, électricité, évacuation des eaux usées.